La tourelle de la rue Marcadet à Montmartre : anecdotes autour de cette curiosité architecturale

Publié le 13 Décembre 2019

Partagez sur :
Facebook Twitter Email

Elle fait l’angle entre la rue Marcadet et la rue du Mont-Cenis : issue du XVIIe siècle, la petite tourelle érigée à quelques pas de la butte Montmartre suscite souvent la curiosité des visiteurs. Même si elle paraît délaissée à l’heure actuelle, elle n’en est pas moins inscrite comme monument historique… Découvrez son étonnante histoire dans cet article !

Un ancien moulin qui a traversé les époques

À l’heure actuelle, on pense que cette tourelle serait en réalité un ancien moulin, qui aurait pu être construit au cours du XVIIe siècle, quand les terres appartenaient aux Dames de l’Abbaye de Montmartre.

Plus tard, en 1771, un certain Pierre Deruelle achète l’hôtel particulier à l’angle entre les deux rues, qui inclut la fameuse tourelle. Il y développe une porcelainerie et, en 1775, celle-ci devient la Manufacture de Monsieur. Sur place, on manipule des éléments comme le silex, le quartz et le feldspath, des matières permettant avec le kaolin de fabriquer de la pâte de porcelaine. En hommage au passé de la tourelle, les pièces qui sortent des ateliers portent un insigne en forme de moulin rouge et bleu.

L’usine connaît son apogée quelques années plus tard, autour de 1780. De nombreux objets de toilette, des pièces de vaisselle ou encore des fontaines et biscuits en sortent chaque jour. Une petite centaine d’ouvriers travaille alors sur place.

Des transformations multiples, mais une tourelle toujours conservée

Si l’activité de l’usine dure pendant plusieurs décennies, elle ne persiste pas pendant la Révolution Française – et elle ne reprend pas non plus ensuite, malgré quelques tentatives ratées. Racheté à plusieurs reprises, le bâtiment aura plusieurs usages : au début du XXe siècle, l’hôtel, café et restaurant est peint à de nombreuses reprises par Maurice Utrillo.

Aujourd’hui, on peut toujours voir cette fameuse tourelle au 103 rue Marcadet ou 61/62 rue du Mont-Cenis, dans le 18e arrondissement de Paris, à quelques minutes de la station de métro Jules Joffrin (desservie par la ligne 12).