Notre guide pour une habitation plus écologique !

Publié le 05 Décembre 2019

Partagez sur :
Facebook Twitter Email
Sur le marché de l’immobilier, les biens qui consomment trop d’énergies sont de plus en plus montrés du doigt. En effet, on ne peut plus louer ou vendre sans afficher la classe énergétique, qui fait désormais partie des critères utilisés pour comparer les offres entre elles. Aussi, si vous voulez valoriser votre patrimoine ou simplement vivre plus confortablement chez vous, vous avez tout intérêt à miser sur un habitat plus « vert » : voici nos conseils pour y parvenir.

La rénovation énergétique, un investissement plus que rentable

Cela vous coûtera de l’argent dans un premier temps, mais vous économiserez de manière significative par la suite : de nombreux travaux de rénovation énergétique vous permettent de dépenser moins en chauffage chaque hiver. C’est le cas de l’isolation du toit ou des planchers bas, éligible à plusieurs aides comme le Pacte Énergie Solidarité ou encore le crédit d’impôt. Afin d’avoir une meilleure qualité d’air et de diminuer l’humidité ambiante, vous pouvez mettre en place une VMC (ventilation mécanique contrôlée). Elle permettra d’accroître la température ressentie, tout en assainissant l’air de manière permanente. L’installation d’équipements plus performants pour se chauffer participe également à la valorisation de votre bien, tout en augmentant le confort à l’intérieur. Vous pouvez par exemple remplacer une chaudière vieillissante par un modèle récent fonctionnant avec le bois, ou même choisir une pompe à chaleur. Cette dernière viendra compléter le chauffage classique et réduire les factures. D’une manière générale, ces chantiers nécessitent une sortie d’argent plus ou moins importante dans un premier temps, mais la dépense sera ensuite amortie grâce aux économies d’énergies. De plus, si vous faites les travaux sur un bien que vous louez, vous pouvez augmenter le loyer (majoration maximale équivalente à 15 % de l’investissement total dans les zones tendues).

Quelques petites interventions qui peuvent améliorer le confort

Si vous n’êtes pas encore prêt à vous lancer dans un grand chantier de rénovation énergétique, vous pouvez commencer par de petites initiatives susceptibles d’augmenter le confort dans votre habitation. Par exemple, prenez le temps de vérifier les consommations énergétiques des différents équipements (hotte, cuisinière, luminaires, réfrigérateur, lave-linge, sèche-linge, etc.). Par la suite, remplacez les appareils les plus énergivores par des alternatives plus modernes et plus économes. Afin de moins gaspiller l’eau, vous pouvez aussi retirer les robinets anciens et privilégier les mitigeurs, sans oublier d'y ajouter des réducteurs de débit. De cette manière, vous réduirez de 30 à 50 % la facture globale. Enfin, pour moins dépenser en chauffage, quelques petits travaux sont également possibles, comme le calorifugeage des tuyaux d’eau chaude ou encore la mise en place d’un programmateur de chauffage.

Les bons réflexes pour vivre en respectant la planète chaque jour

Au-delà de toutes ces suggestions qui nécessitent des travaux plus ou moins conséquents dans l’habitation, vous pouvez tout à fait mettre en place de bons réflexes pour mieux respecter la planète… Et moins dépenser au quotidien. Dans la famille, petits et grands doivent apprendre très rapidement à stopper l’écoulement du robinet pendant qu’ils se lavent les mains ou les dents, par exemple. On sensibilise également tout le monde à l’importance d’éteindre la lumière quand on quitte une pièce. Du côté des adultes, on régule le chauffage pour moins le solliciter, en ciblant idéalement une température maximale de 19 degrés dans les pièces de vie. Parallèlement, on s’assure d’éviter la mise en veille des appareils électriques, et de les éteindre systématiquement quand ils ne sont pas utilisés. De la rénovation totale au changement d’habitudes, chacun peut à son échelle vivre de manière plus respectueuse de l’environnement. Un comportement qui profite à ceux qui veulent économiser les énergies, mais qui permet aussi, quand on est propriétaire-bailleur, de prendre les bonnes décisions pour valoriser les appartements ou maisons en location.