Le musée de la Halle Saint Pierre à Montmartre

Photo de la Halle Saint Pierre

Publié le 11 Avril 2019

Partagez sur :
Facebook Twitter Email

Situé à l’intérieur du bâtiment éponyme, le musée de la Halle Saint Pierre fait partie d’un vaste ensemble dans lequel on trouve également une librairie, un auditorium et même un café, idéal pour se détendre après une promenade passionnante. De nombreuses collections sont présentées dans ce musée emblématique, appartenant toutes au siècle passé : un condensé savamment organisé autour des principaux mouvements « outsiders » du XXe siècle.

Un temple pour tous les amateurs d’art contemporain

Si vous aimez l’art contemporain et que vous êtes de passage à Montmartre, vous devez vous arrêter à la Halle Saint-Pierre ! Dans son musée, vous pourrez observer une collection permanente d’art naïf, créée par Max Fourny et présentant une trentaine de pièces.

Mais vous aurez aussi l’occasion de contempler des peintures et sculptures dans tous les styles chers au XXe siècle, du fauvisme à l’expressionnisme, en passant par le surréalisme, le cubisme, le dadaïsme et même le futurisme et l’abstraction (entre autres).

Sous une verrière consacrée aux expositions temporaires, vous trouverez, selon la période, diverses œuvres réalisées par des personnalités se réclamant des arts « bruts » ou « naïfs », de véritables outsiders qui savent bousculer les règles, s’affranchir des modes et impulser des élans nouveaux. Par exemple, des artistes présents dans des revues comme HEY ! et Raw Vision ont eu le droit à leur exposition temporaire, tout comme la ménagerie mécanique de Gilbert Peyre.

L’outsider art, qu’est-ce que c’est ?

Paris est une ville résolument artistique, puisqu’elle recense de nombreux musées et abrite des œuvres parmi les plus mythiques, toutes époques confondues. Mais cette Halle Saint-Pierre promeut depuis 1995 une forme d’art plus singulière, que certains appellent « outsider art », et qui provient en réalité de l’univers de la pop culture.

Ne craignant pas d'employer les termes « hors-normes » et « underground » pour décrire ses collections, la structure aime mettre en avant ces « bandits de l’art », qui n’hésitent pas à transgresser certains principes pour mieux bousculer les esprits et générer toutes sortes de réactions.

La Halle Montmartre, un lieu aux multiples visages

Au pied de la butte Montmartre, cette halle a été érigée dans un style Baltard : cet architecte du XIXe siècle est notamment à l’origine de l’Hôtel du Timbre et de l’Enregistrement, et il est célèbre pour les nombreuses halles parisiennes qu’il a imaginées entre 1852 et 1872 (dont beaucoup ont été démolies, sauf le Pavillon Baltard, classé monument historique et remonté à Nogent-sur-Marne).

Ayant abrité un marché puis une école, la Halle Saint-Pierre est devenue le lieu culturel que l’on connaît aujourd’hui dans les années 1990. Elle organise aussi des activités culturelles et pédagogiques, dans l’optique de donner un maximum de visibilité aux arts singuliers.

Sa galerie a été spécialement construite pour exposer des artistes « marginaux », qui n’ont pas la chance de pouvoir être diffusés ailleurs. Sa librairie, quant à elle, regorge d’œuvres et de livres d’artistes sur la thématique des créations hors normes. On peut également y trouver des publications spécialisées et de nombreuses ressources ouvertes à tous (amateurs, collectionneurs ou chercheurs).

Enfin, plusieurs événements sont ponctuellement organisés sur place, à l’image du Festival du film sur les créateurs et les environnements singuliers, des soirées poétiques et littéraires ou encore du salon des petites maisons d’édition.

Accéder à la Halle Saint-Pierre

La Halle Saint-Pierre se situe au 2 rue Ronsard, dans le 18e arrondissement de Paris, et dans le quartier Ramey. Elle donne sur la place Saint-Pierre et son Carrousel. Elle est à quelques minutes de marche de la station de métro Anvers, donnant directement sur le boulevard Rochechouart.

 

Crédit Photo © Paris Info