Logo immopolis

Les 5 avantages d’un achat de bien immobilier avec travaux

Les 5 avantages d’un achat de bien immobilier avec travaux

Ne vous découragez pas devant un bien immobilier en vente, pour lequel il faudra envisager de nombreux travaux avant d’emménager. Un appartement ancien, par exemple, peut représenter un incroyable potentiel, même si vous avez l’impression que la quasi-totalité du logement mérite une réhabilitation !

1.   Une offre large et diversifiée

Si vous cherchez une maison ou un appartement dans l’immobilier neuf ou récent, vous restreignez incontestablement le champ des possibles. Même si les immeubles sont construits les uns après les autres — et souvent très vite — dans les grandes villes, ils sont pris d’assaut par les accédants à la propriété : l’offre ne couvre pas toujours la totalité de la demande. À l’inverse, dans l’immobilier ancien, on trouve beaucoup plus de biens, de tout type, dans tous les quartiers, avec un large choix en matière de caractéristiques, de superficie ou encore de localisation.

2.   Une grande marge de négociation

Face à une maison – un appartement –  impeccable, dans laquelle vous n’avez plus qu’à poser vos cartons, vous pouvez difficilement trouver des arguments permettant de revoir le prix à la baisse. Dans l’ancien, en revanche, le coût des travaux se présente comme un excellent prétexte à la négociation. Demandez des devis, tentez d’estimer l’enveloppe nécessaire pour les rénovations, et servez-vous de l’information pour acheter moins cher.

3.   Des aides financières pour les travaux

Dans une maison – un appartement – entièrement à rénover, le coût des travaux peut vite flirter avec le prix du bien lui-même ! Mais sachez que vous disposez de nombreuses aides qui peuvent tout changer. Sans aucune condition de ressources, vous avez droit à un crédit d’impôt (CITE) pour certains travaux qui améliorent les performances énergétiques (cette aide disparaîtra en 2019, mais devrait être remplacée). Pour le financement des rénovations énergétiques, renseignez-vous sur l’éco-prêt à taux zéro, sans oublier de solliciter la mairie et les collectivités territoriales, car des aides locales existent bien souvent.

Enfin, les foyers les plus modestes ont également droit à des primes, versées dans le cadre du programme « Habiter Mieux » de l’Anah. Il faut toutefois noter qu’elles restent liées à des conditions de ressources.

4.   La possibilité d’optimiser sa fiscalité

Vous ne pensez pas vivre dans le nouveau logement acheté tout de suite ? Louez-le ! Dans ce cas, les travaux que vous effectuez pour la mise en location sont déductibles de vos revenus. Concrètement, une partie de vos dépenses pour la réhabilitation vous est « remboursée » sous la forme d’une réduction d’impôt. Vous alimentez votre patrimoine tout en optimisant vos finances. Naturellement, cette pratique du déficit foncier est soumise à plusieurs règles : il faut louer pendant au moins 3 ans, et réaliser des travaux éligibles (mise aux normes, isolation, etc.). Notez que vous pourrez aussi déduire de votre revenu les frais de copropriété, les intérêts d’emprunt ou encore les frais de gestion.

5.   La perspective d’une belle plus-value

Même si vous investissez beaucoup d’argent dans la rénovation de votre nouvelle maison, tout n’est pas définitivement perdu : ces dépenses vous profiteront au moment de la revente car, si vous faites les bons choix et si le marché continue de bien se porter, vous avez toutes les chances de réaliser une belle plus-value.

Pour finir, le fait de rénover une maison permet de l’aménager à son goût, et même de concrétiser certains rêves (celui d’une salle de bain flambant neuve, d’une belle cuisine à l’américaine ou d’un séjour baigné de lumière grâce à une baie vitrée, par exemple). Malgré tout, pour bien anticiper tous les frais et faire les meilleurs choix, gardez en tête que tous les biens anciens ne présentent pas d’aussi belles opportunités : demandez les conseils d’un agent immobilier avant d’acheter !