Que regarder avant d’acheter : la check-list d’Immopolis

Publié le 06 Mars 2018

Partagez sur :
Facebook Twitter Email
Devenir propriétaire d’un bien immobilier, cela ne s’improvise pas. Qu’il s’agisse d’une résidence principale, secondaire ou d’un investissement locatif, la réflexion est toujours une étape importante, qu’il ne faut surtout pas négliger. Comment s’assurer que l’on prend la bonne décision ? Voici quelques questions incontournables qu’il faut se poser au moment de faire une visite ou une contre-visite.

Le quartier, son animation et ses équipements

On ne choisit pas uniquement d’acheter une maison ou un appartement : on décide également de s’implanter dans un quartier en particulier. Ainsi, pour un appartement, il faut s’intéresser à l’immeuble, pour déjà avoir une idée de l'ambiance. En outre, il est utile de faire un tour dans le quartier, en vue d'identifier les équipements construits : pouvoir aller chercher son pain ou consulter un médecin généraliste à pied est un plus, par exemple ! Les familles doivent se renseigner sur les écoles à proximité, afin de s’assurer que les trajets sont simples pour les enfants. La présence d’espaces verts constitue un atout de taille, participant à l’augmentation de la qualité de vie. Dans le quartier, on regarde aussi quels sont les modes de transport à disposition : est-ce qu’il y a des embouteillages en heure de pointe ? Peut-on emprunter le bus ou le métro et rejoindre son bureau ou l’école sans trop de correspondances ? Est-il possible de facilement se garer à proximité des logements ? Enfin, il ne faut pas négliger l'analyse des éventuels projets d’urbanisme et leurs répercussions sur la vie de quartier, tout en observant également la construction de l’extérieur (façade, toit, ouvertures). Bien sûr, on prend toujours la température dans le quartier, afin de savoir s’il est plutôt paisible, résidentiel, commercial ou festif.

Le logement : aucun détail ne doit être omis !

À l’intérieur du logement, on redouble d’attention pour ne laisser passer aucune faille, afin que le bien ne réserve pas de mauvaise surprise. Pour cela, on n’hésite pas à regarder tous les recoins, de très près, pour voir les petits défauts qui auraient pu être masqués par des réparations sommaires. L’observation de l’état des pièces commence par la recherche des traces d’humidité, qui sont toujours de mauvais augure, et qui ne doivent jamais être minimisées : elles peuvent cacher des problèmes importants, au niveau de la plomberie ou de la construction elle-même. Il ne suffit pas de se pencher sur l’état des sols et des murs : les futurs acquéreurs doivent prendre l’initiative de vraiment se projeter dans le logement, pour évaluer la qualité de vie à l’intérieur, les différents avantages (une bonne exposition, la luminosité, la présence d’une terrasse) comme les inconvénients (les mètres carrés perdus ou une mauvaise exposition des pièces de vie, par exemple).

Ces éléments souvent oubliés, mais déterminants

Les traces de moisissure ou le manque de luminosité, tout comme la présence ou l’absence de terrasse, sont des critères qui échappent rarement aux acquéreurs : ils prennent le temps de se poser toutes ces questions dès la première visite. En revanche, d’autres détails sont plus facilement oubliés, alors même qu’ils ont leur importance. Dans un immeuble, il est utile de connaître les règles de la copropriété, ou encore de se renseigner sur la fréquence à laquelle les parties communes sont nettoyées. On conseille aussi de réfléchir à la sécurité sur place : comment accède-t-on à la maison ou à l’appartement ? Est-ce que des dispositifs ont été installés pour freiner les cambrioleurs (badge pour entrer dans l’immeuble, serrure renforcée, etc.) ? À noter que pour un appartement en rez-de-chaussée, il ne faut pas oublier que les risques d’effraction sont plus importants. Pour finir, même si l’on ne pense pas à ce détail dès la première visite, le système électrique, les arrivées gaz (le cas échéant), les arrivées d’eau ou encore la connexion Internet méritent un minimum d’attention. Quand un acquéreur a des doutes, il ne doit surtout pas hésiter à demander une contre-visite, afin d’avoir une réponse à toutes ses questions et d’acheter plus sereinement.