Montmartre au cinéma

Montmartre au cinema

Publié le 24 Juillet 2017

Partagez sur :
Facebook Twitter Email
Figurant parmi l’un des quartiers les plus emblématiques de la capitale française, Montmartre suscite la curiosité de nombreux touristes — et apparaît comme une source de fierté pour les habitants locaux ! Au détour d’une promenade dans les différentes rues de ce secteur, vous reconnaîtrez peut-être le décor de vos films préférés : découvrez les secrets de Montmartre dans le 7ème art.

Le cinéma, une tradition à Montmartre

Dès l’arrivée du cinéma dans nos vies, le quartier Montmartre s’est imposé comme un lieu de rendez-vous incontournable. En effet, avant même que le XXème siècle ne débute, les films des frères Lumières et de Georges Méliès ont été projetés au sein des magasins Dufayel, boulevard Barbès. Par ailleurs, sur la place Clichy, le Gaumont Palace a occupé, pendant quelques temps, la place du plus grand cinéma au monde — sans compter que la rue Francoeur abrite les Studios Pathé, cédés à la Fémis, école nationale supérieure des métiers de l’image et du son.

Les tournages à Montmartre

Grâce à son authentique charme, le quartier Montmartre attire rapidement les réalisateurs de cinéma : les habitants locaux le savent, il n’est pas rare de voir des équipes de tournage s’installer sur la place Marcel Aymé ou l’avenue Junot. Le premier réalisateur à utiliser les atouts du quartier Montmartre est Charles Bourgeois, pour L’attrait de Paris en 1912. Par la suite, de très grands noms du 7ème art ont conçu une ou plusieurs scène(s) dans les rues du 18ème arrondissement : Marcel Carné, Vincente Minelli, François Truffaut, Woody Allen, Claude Lelouch, Baz Luhrmann, Jean Renoir ou encore Jean-Pierre Jeunet. Dans Tout le monde dit I love you de Woody Allen, on retrouve des scènes tournées dans un appartement rue Cortot. Vincente Minelli, pour Un américain à Paris, a filmé la rue Gabrielle tandis que François Truffaut utilise les escaliers de la rue Foyatier pour son long-métrage Les 400 coups.

Un quartier toujours légendaire

Si Montmartre s’est rapidement imposé comme un haut-lieu du cinéma, le quartier continue de cultiver sa réputation de décor idéal pour les tournages en tous genres. Ainsi, rien que dans les années 2000, on peut facilement retrouver plusieurs films dont une ou plusieurs scènes se déroulent au cœur de cette zone prisée à Paris. Par exemple, en 2001, Jean-Pierre Jeunet et Guillaume Laurent créent l’événement avec Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, dans lequel Audrey Tautou joue le rôle principal. Un peu plus tard, L’auberge espagnole passe à nouveau par Montmartre : le premier baiser entre Romain Duris et Audrey Tautou a lieu rue d’Orchampt. Si vous avez vu La science des rêves (avec Gael Garcia, Alain Chabat, Charlotte Gainsbourg et Emma De Caunes), vous avez peut-être reconnu le square Carpeaux. Et sur l’œuvre La Môme, retraçant le destin d’Édith Piaf à travers le jeu de Marion Cotillard, une scène est tournée rue de l’Abreuvoir. Aujourd’hui, Montmartre inspire les cinéastes et accueille les équipes de tournage de nombreux autres projets : La Rafle en 2010, Minuit à Paris de Woody Allen en 2011 ou encore L’ex de ma vie en 2014. Naturellement, cet engouement des réalisateurs pour le quartier parisien implique des conséquences sur les touristes et résidents locaux, qui sont nombreux à apprécier les promenades sur les pas de leurs acteurs préférés !