Immobilier : c’est le moment d’acheter

Publié le 08 Novembre 2016

Partagez sur :
Facebook Twitter Email

De nombreux facteurs créent, sur le marché de l’immobilier en général, un contexte particulièrement favorable à l’achat : dans un premier temps, les taux pratiqués par les organismes proposant les crédits immobiliers sont historiquement faibles. Par ailleurs, les prix constatés sont relativement stables et de nombreuses aides, mises en place par le gouvernement, facilitent considérablement l’accès à la propriété.

Les tendances pourront s’inverser en 2017 : c’est le moment d’acheter

Les promoteurs immobiliers constatent une véritable précipitation en ce moment. Et pour cause : si les tendances actuelles confortent les Français dans leur désir de devenir propriétaires, ces derniers prennent des décisions rapidement, par crainte de voir le contexte se modifier et devenir, l’année prochaine, moins favorable. En effet, s’il est aujourd’hui difficile de dire par quoi sera caractérisé le marché de l’immobilier en 2017, on peut déjà présager une remontée des taux ou des prix. Fin 2016, il est donc temps de concrétiser son projet immobilier.

Les acheteurs se ruent sur les biens immobiliers neufs et anciens

Dans un premier temps, les programmes de logements neufs lancés par différents promoteurs attirent énormément les propriétaires. Ces derniers choisissent souvent d’acquérir une résidence principale – ou de se lancer dans l’investissement immobilier locatif. Dans l’ancien et l’immobilier de caractère, on observe aussi un net regain d’intérêt de la part des acheteurs : à Paris, certains quartiers deviennent de plus en plus prisés. Si la capitale voit naturellement monter son nombre de transactions dans l’immobilier, on constate cette même hausse dans des grandes villes de l’Hexagone comme Toulouse, Lille ou encore Strasbourg.

Si le contexte économique français reste plutôt précaire et dominé par des problématiques comme le chômage, les nouveaux propriétaires ont retrouvé une certaine confiance, notamment grâce à des aides comme la loi Pinel, permettant de voir ses impôts diminuer après un achat dans le neuf ou encore le prêt à taux zéro.

Quelques chiffres relatifs au marché de l’immobilier en 2016

Selon la Fédération des promoteurs immobiliers, 120 000 logements neufs devraient être vendus d’ici la fin 2016. Dans certaines villes comme Bordeaux, la hausse des ventes observée dépasse les 40 %. À Paris, la croissance des ventes est évaluée à 15 %, ce qui constitue également une augmentation importante. Croissance suffisante pour redonner confiance aux promoteurs immobiliers, qui lancent régulièrement des programmes neufs partout en France. Naturellement, cette embellie est à nuancer : entre 2012 et 2014, la vente de biens immobiliers neufs avait baissé de 40%. Cette importante augmentation, qui peut s’apparenter à un rattrapage, montre malgré tout un vrai engouement, puisque les achats de logements en tous genres continuent d’augmenter depuis plusieurs mois.

Le réveil des secundo-accédants, un autre facteur positif pour l’immobilier

Le fait que les « secundo-accédants », déjà propriétaires, reviennent à la surface en réalisant de nouvelles opérations d’achat constitue également un net signe d’amélioration des tendances. En effet, ces profils étaient, depuis plusieurs années, quasi-absents des bureaux de vente immobilière. Aujourd’hui, dans une atmosphère de reprise, les acheteurs n’hésitent pas à revendre, à souscrire de nouveaux crédits et à racheter, notamment pour améliorer leur qualité de vie en s’autorisant un logement plus grand.

Venez découvrir nos biens à vendre dans chaque quartier de Paris !