Logo immopolis

Acheter un parking : quelle rentabilité à Paris ?

Acheter un parking : quelle rentabilité à Paris ?

L’une des clés de la réussite, en matière d’investissement, réside dans la variété des placements. En effet, pour s’assurer d’obtenir les meilleurs rendements, on conseille de se positionner sur plusieurs projets (épargne, assurances-vie, immobilier). Et rien que dans l’immobilier, on peut aussi diversifier son patrimoine, notamment en investissant dans les places de parking. En quoi est-ce rentable ? Quels sont les avantages de cette initiative ? Découvrez les principaux points forts de ce placement, tout en vous informant sur les points importants à vérifier avant de vous lancer.

Des rendements trois fois supérieurs à ceux d’une assurance-vie

En moyenne, l’investissement dans un parking ou un box permet de prétendre à des rendements de 5 % (chiffres de l’année 2017). Plus schématiquement, cela représente le triple de ce que l’on obtient avec une assurance-vie !

Concrètement, dans une ville comme Paris, le propriétaire a la certitude de toujours trouver un preneur, parce que les places disponibles dans la rue sont insuffisantes pour répondre à toutes les demandes des automobilistes. De plus, beaucoup de Parisiens vivent dans des appartements qui ne disposent pas d’espace de stationnement : ils recherchent souvent des places à louer sur l’année, pour garer leur véhicule en lieu sûr.

Le montant d’une place de parking sur Paris, en 2017, était d’environ 38 000 € en moyenne — pour un loyer moyen de 156 €. Le marché étant en plein essor, tous les prix ont tendance à augmenter : ceux de la vente, mais aussi les loyers. En somme, s’il faut dépenser de plus en plus pour devenir propriétaire d’un espace de stationnement, l’investissement reste toujours amortissable par les loyers, que l’on peut éventuellement revoir à la hausse.

Une souplesse qui attire les investisseurs

Alors même que certains investisseurs redoutent l’achat d’un appartement pour la mise en location à cause de toutes les lois qui encadrent la pratique, ils sont beaucoup plus enthousiastes quand il s’agit de se lancer sur le marché des parkings à louer. En effet, ici, le loyer peut être défini de manière libre, sachant également que la flexibilité reste totale sur la durée du bail et sa résiliation.

Bien évidemment, les aspects juridique et financier ne sont pas les seuls arguments qui classent le parking dans la catégorie des « investissements faciles ». En parallèle, on apprécie de pouvoir louer l’emplacement très rapidement, sans réaliser de travaux et sans devoir prévoir de réparations. Les charges liées à l’entretien sont beaucoup plus faibles que sur un logement, ce qui facilite encore la gestion financière du côté du propriétaire.

Quelles sont les limites de l’investissement dans des places de parking à Paris ?

Pour commencer, on recommande aux investisseurs de bien mûrir leur achat, et de ne pas se lancer sur un projet sans y réfléchir un minimum. Car si tout semble beaucoup plus simple avec la location d’espaces de stationnement, il ne faut pas oublier que les tarifs varient d’un quartier à l’autre, et qu’il faut idéalement se positionner sur un secteur offrant un maximum de potentiel : pour cela, rien ne vaut les conseils d’un agent immobilier, qui peut aussi vous accompagner sur ces projets.

Attention également à bien anticiper les frais de notaire, qui peuvent vite faire flamber le budget. Par exemple, pour une place à 40 000 €, on compte 4 600 € de droits de mutation (ils peuvent représenter jusqu’à 16 % du prix de revient).

Enfin, on recommande de bien visualiser le montant des frais de copropriété, qui reste généralement assez faible, mais qui peut grimper dans certains cas. Ainsi, la présence de vidéosurveillance ou d’un gardien peut impacter sérieusement la facture mensuelle.

Quelque soit la nature de votre projet immobilier, demandez conseil à Immopolis Immobilier.