Logo immopolis

Vivre la vie d’un artiste à Montmartre : Gen Paul

Vivre la vie d’un artiste à Montmartre : Gen Paul

Eugène Paul, dit « Gen Paul », naît le 2 juillet 1895 dans une maison située au numéro 96 de la rue Lepic. Cette voie du 18ème arrondissement de Paris est particulièrement connue, puisqu’elle a notamment hébergé Vincent Van Gogh, qui l’a rendue célèbre en la peignant. Constructeur de meubles décoratifs de formation, Eugène Paul a toujours eu une âme d’artiste – pendant près de 60 ans, il vit de son art et peint dans un style expressionniste. Il s’essaie également à la gouache, au dessin, à la gravure et à la lithographie.

Gen Paul et son lien avec Montmartre

L’artiste Gen Paul est intimement lié au quartier de Montmartre à Paris pour une raison évidente : il y est né. Nul n’est surpris d’apprendre, compte tenu de ses origines, que sa première peinture à l’huile était une représentation du Moulin de la Galette (1916).

Mais au cours de sa carrière, Gen Paul ne se cantonne pas au simple quartier de Montmartre : il réalise également des peintures de vues de Paris, comme le font les grands peintres, dans l’objectif de répondre aux commandes des admirateurs d’art.

Eugène Paul est également un rescapé de la Première Guerre Mondiale. Envoyé au combat en tant que soldat, il est blessé à deux reprises – et va même jusqu’à perdre sa jambe. Cette grave blessure lui donne l’occasion de reprendre la peinture, pendant sa convalescence. À ce moment, le jeune artiste fréquente couramment le Bateau-Lavoir. Il s’y lie d’amitié avec Juan Gris.

La carrière de Gen Paul

Après avoir réalisé quelques expositions au Salon d’Automne et au Salon des indépendants à Paris en 1920, il pose ses œuvres à côté de celles de Picasso et Soutine dans une nouvelle exposition en 1928. Pendant les années 1930, l’homme connaît une période plus sombre et, sous l’effet de l’alcool, il crée des œuvres appréciées, mais plus sombres. Cette baisse de moral ne l’empêche pas d’être décoré, en 1934, de la Légion d’Honneur.

Par la suite, dès les années 1940 et jusqu’à sa mort, Gen Paul peint essentiellement dans un style proche de ses origines liées à l’expressionnisme. Il s’essaie à la gouache pour illustrer des romans de Louis Ferdinand Céline et, dans les années 1970, il continue à utiliser cette méthode sur quelques œuvres.

Découvrir la vie de Gen Paul aujourd’hui dans le 18ème arrondissement

Puisque Gen Paul a passé de nombreuses années à Montmartre, on peut encore, de nos jours, trouver des traces de son existence dans ce quartier réputé de la capitale. Rue Girardon, on aperçoit la fenêtre de son appartement et, au rez-de-chaussée du bâtiment situé au numéro 4, l’ancien atelier est devenu lieu d’exposition.

Dans cet espace unique, plusieurs traces de la carrière d’Eugène Paul sont identifiables : son chevalet, couvert de traces de peintures et d’éclaboussures puis, par ailleurs, sa palette ayant servi à la création de grandes œuvres.

Au numéro 2 de l’avenue Junot, une plaque commémorative est affichée en l’honneur de l’artiste, avec la mention « Eugène PAUL dit GEN-PAUL, artiste peintre et graveur français, a vécu et créé dans cette maison de 1917 à 1975 ».